PIQURE

Santé Publique

Togo : Début de la campagne nationale de vaccination contre le PVH à Tohoun.

Annoncée depuis quelques jours, la campagne nationale de vaccination de rattrapage et d’introduction du vaccin contre le Papillomavirus humain  a débuté le lundi 27 Novembre 2023 à Tohoun dans la préfecture du Moyen Mono. 

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des autorités administratives et préfectorales, les chefs traditionnels, le secrétaire général du ministère de la santé, Dr Kokou Wotobe, représentant le ministre de la santé et Dr Aissata Ba Sidibe, Représentante résidente de l’UNICEF au Togo.

 Les États Membres de l'OMS dont le Togo, ont adopté en août 2020, lors de la 73e Assemblée mondiale de la Santé une résolution appelant à l'élimination du cancer du col de l'utérus en tant que problème de santé publique d’ici à 2030 avec une stratégie pour y parvenir. Cette stratégie fixe le seuil d'élimination à moins de quatre (04) cas de cancer du col de l’utérus pour 100 000 femmes par an, ainsi que les objectifs 90/70/90.

L’opération de vaccination en stratégie fixe et avancée cible uniquement les filles de 9 à 14 ans.

« La lutte contre le cancer est un enjeu majeur pour le Togo.  Chaque année, on estime à 604 000, le nombre de nouveaux cas de cancer du col de l’utérus dans le monde et plus de la moitié soit environ 342 000 en meurent. Plus de 90% de ces décès surviennent malheureusement dans les pays en voie de développement dont le Togo. En effet, selon le rapport de 2020 de l'Agence Internationale de Recherche sur le Cancer, le cancer du col de l'utérus est le deuxième cancer le plus meurtrier chez la femme togolaise, juste derrière le cancer du sein. En 2020, par exemple, sur 595 cas enregistrés, 417 femmes sont décédées des suites de cette maladie. » a précisé Dr Kokou Wotobe, le secrétaire général du ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Le cancer  du col de l’utérus représente une préoccupation de santé publique dans le monde et dans le contexte Togolais, les statistiques en rapport avec la pathologie sont aussi préoccupantes.

« Grâce à la prévention par la vaccination, les femmes et les jeunes filles au Togo et dans la région africaine peuvent être protégées contre le cancer du col de l’utérus. Il est vrai que le dépistage et le traitement méritent d’être accessibles et efficaces, mais, notre première ligne de défense est le vaccin contre le papillomavirus. C’est un vaccin sûr, efficace et qui sauve des vies. Il suffit d'une dose pour protéger les adolescentes et les femmes.  Actuellement, 27 sur 47 pays de la Région Africaine ont introduit le vaccin contre le papillomavirus humain. Le Togo devient le 11ème pays dans la sous-région de l’Afrique de l’Ouest, montrant ainsi que la protection des femmes et des filles contre le cancer du col de l’utérus est une priorité pour le pays. A ce titre, il peut toujours compter sur le soutien de l’OMS, du Fonds des Nations Unies pour la Population et de l’UNICEF. » a précisé Dr Aissata Ba Sidibe, Représentante résidente de l’UNICEF au Togo au nom des partenaires techniques et financiers.

Pour cette campagne nationale  de vaccination de rattrapage et d’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus qui démarre ce 27 Novembre pour 5 jours, les équipes sont déployées dans les  centres de santé, les  établissements scolaires, les marchés, les lieux de culte et autres lieux public.

La campagne prend fin le 1er Décembre sur l’ensemble du territoire National et juste après la campagne, dès le 4 décembre la vaccination contre le cancer du col de l’utérus entre dans le programme élargi  de vaccination de routine au Togo.


Commenter Comme:

Commenter (0)